27 octobre 2021

Les bienfaits d’un sport de combat pour le football

Le football est un sport complet nécessitant une préparation physique et mentale globale. De fait, emprunter des techniques d’entraînement et des méthodes de jeu à d’autres sports est une stratégie d’entraînement intelligente. Sur Click For Foot le blog, nous avons choisi de vous montrer qu’un entraînement issu des sports de combat permet de travailler et d’acquérir des compétences telles que l’endurance, l’équilibre, les réflexes, le mental et l’explosivité.

Les sports de combat développe la préparation physique

Un entraînement de boxeur permet de travailler des caractéristiques clef lors d’un match de football : la vitesse, la souplesse, la coordination, la communication et l’endurance. Faire un entraînement tiré de sport de combat se déroule en 2 parties : une première phase individuelle et une seconde en duo. Pour effectuer cet entraînement, vous aurez besoin de vous munir de matériel de préparation physique de boxe comme : un sac de frappe, des gants de boxe, un PAO et une paire de patte d’ours. Les bienfaits d’un sport de combat pour le football.

Développer l’endurance

Dans une première phase, il faut travailler l’endurance. Pour ce faire, la corde à sauter reste l’outils le plus performant et typique d’un entraînement de boxeur. Pour que l’exercice soit utile pour le cardio, il faut l’effectuer durant minimum 15 minutes avec ou sans gilet lesté ; le gilet lesté va augmenter l’intensité de l’exercice. Toujours durant cette phase d’entraînement individuel et de préparation physique, il faut travailler divers exercices avec un sac de frappe lourd :

1er exercice: Balancer le sac et suivez-le tout en l’évitant. Cet exercice va vous permettre de vous positionner dans l’espace en fonction d’un « adversaire » mobile. Votre concentration et vos reflexes seront ici sollicités.
2ème exercice: Effectuez des combinaisons de coups, de crochets, d’uppercuts, etc… rapides et léger en vous déplaçant autours du sac. Cet exercice dure 3 fois 3 minutes avec 1 minute de pause entre. Cela permet d’étirer les ligaments et les articulations.

Ici, a l’inverse de la boxe, il faut se concentrer sur ses déplacements et ses appuis ; le fait de frapper est utile pour l’étirement des ligaments et articulations.

Développer la vitesse et la communication

Dans un deuxième temps, la vitesse et la communication sont travaillées grâce à un exercice de fractionné en duo. Ici, vous aurez besoin de vous munir d’un bouclier de frappe PAO ou de pattes d’ours pour travailler. Pour l’équipier actif, celui qui frappe, il va falloir allier vitesse, précision, puissance et écoute pour atteindre les cibles mobiles tenu par l’équipier passif.

Le joueur qui tient le bouclier de frappe ou les pattes d’ours ordonnent les départs pour les coups de poing et coups de pied. Outre le fait de favoriser la communication entre joueur, cet exercice permet également à l’équipier passif de travailler ses notions d’esquive, d’endurance et de mobiliser son sang-froid.

Les bienfaits d’un sport de combat pour le football