2022-12-08

Comment développer la proprioception et la motricité foot de mon enfant ?

La proprioception d’un jeune joueur de foot est aujourd’hui très importante dès son plus jeune âge. Les données de la physiologie et des observations médical confirme que le développement du système nerveux, sensitive et de motricité se développe essentiellement (à 80%) vers les 10 ans. Donc plus le nombres de schémas moteurs seront assimilé à cette période et plus il sera facile aux joueurs de maîtriser les gestes et la technique spécifique du footballeur. La proprioception est également une pratique très importante dans la prévention contre les blessures et les différentes pathologies articulaires.

Apprendre à faire à roulade, à sauter à cloche pied ou à faire des mouvements circulaires avec les bras sont des étapes importantes dans le développement du jeune joueur. Jouer à la marelle, au ballon prisonnier ou au jeu du béret dans la cour d’école, c’est une forme de proprioception. Laissez donc le prof d’EPS prolonger cette acquisition importante pour un jeune joueur de foot.

A quoi sert les exercices de motricité ?

  • Maitriser les appuis et les déplacements (avant, arrière, latéraux, blocage et changement de direction).
  • Maitriser le rythme (allures rapides ou allures lentes).
  • Devenir réactif (signal sonore ou visuel).
  • Avoir de l’équilibre.
  • Maitriser l’espace spatio-temporelle avec ou sans ballon.
  • Maitriser les déplacements de son corps lors d’une frappe ou d’une passe.
  • Dissocier le haut et le bas du corps.
  • Obtenir une plus grande précision dans le lancer, rattraper, frapper, dribbler …
  • Gagner de la vitesse.


Quel matériel pour développer la motricité et la proprioception ?

Pour les exercices vous pouvez vous aider de matériel d’entrainement, une liste indispensable et peu couteuse. Pour varier les mouvements du haut du corps alterner les exercices entre les haies, les jalons, les plots, les lattes … N’oubliez pas la qualité est plus importante que la quantité, les exercices doivent être brefs et intenses, mais répétés. N’hésitez pas à corriger les enfants après chaque passage, ne l’interrompez pas durant l’exercice, favoriser plutôt un mini briefing entre chaque passage. 1 temps d’effort pour 15 à 20 secondes de repos. Découvrez également notre article de blog : Top 10 matériel pour un préparateur sportif.

Exercices simple pour la proprioception et la motricité.

  • Jeux d’échauffement (relais avec ou sans ballon).
  • Parcours avec haies, jalons, plots.
  • Echauffement en rythme (talons fesses, pas chassés, pas croisés).
  • Les jonglages.
  • Les circuits ou parcours techniques avec obstacles (plots, piquet).
  • Corde à sauter.
  • Echange de passe à 2, 3 ou 4 joueurs (pied, main et tête).
  • Tennis-ballon.