Comment réussir un tournoi de football

A quelques jours d’un tournoi pour le club, l’occasion est bonne d’établir un petit tour d’horizon des principaux ingrédients qui font qu’un tournoi pour les enfants est réussi, ou non.


1- Seule la météo ne peut se prévoir.

Un tournoi ne s’improvise pas à la dernière minute, il se prépare. Seule la météo ne peut se prévoir. Pour le reste, tout doit être anticipé avec minutie, histoire de limiter la casse. Les enfants sont principalement accompagnés des parents, qui ne resteront pas longtemps si le ciel décide de vous envoyez des seaux d’eau. Prévoyez donc un espace couvert, des tonnelles, des tentes de réception ou même des grands parasols, questions de ne pas frustrer vos invités. Ce petit plus sera bien apprécié en cas de pluie ou même en cas de beau temps pour avoir un petit coin d’ombre.

2- Le tournoi est une vitrine pour le club !

N’oubliez pas que si certaines équipes viennent de loin, la qualité de l’intendance comme l’hébergement et les navettes de transport, conditionnera aussi le succès et la réputation du tournoi. Il s’agit surtout de préparer et d’anticiper pour ne pas avoir de problème le jour J. Proposez par exemple aux équipes une pièce sécurisée avec des caisses de rangement pour les affaires personnelles, ceci sera très apprécié par vos convives. N’oubliez pas, le tournoi est une vitrine du club, faite passer des messages, véhiculer une bonne image, ne pensez pas qu’aux profits que celui-ci rapporte au club. Présentez vos éducateurs, communiquez sur vos projets à venir, sur la philosophie sportive de l’équipe technique, les conditions d’entrainements etc…

3- Une catégorie pour un objectif.

Un tournoi peut concerner n’importe quelle catégorie, mais pas avec n’importe quel objectif… Si l’on  envisage un tournoi U19 de niveau national ou régional, la priorité sera donnée naturellement à la compétitivité, tandis qu’un tournoi U11 départemental sera plus axé sur la convivialité (sans doute plus rentable si beaucoup de participants). Un tournoi U13 et U15 avec beaucoup d’équipes du département, aura également un intérêt dans le domaine du recrutement. On peut inviter des équipes de l’étranger, mais restez crédible sur les annonces faites. Ne donnez pas de grands noms de villes étrangères si à l’arrivée, il ne s’agit que de petites équipes de quartier !

4- Jouer sur la durée du tournoi pour remplir les caisses.

Plus le tournoi durera longtemps, plus on aura de chance de faire recette à la buvette… Même si le jeu reste prioritaire, mettez en place plusieurs stands de boissons et de nourritures à travers votre tournoi. Les files d’attente font fuir les parents et les accompagnateurs, privilégiez donc un service beaucoup plus fluide. Attention, le nombre de participants doit être fixé en fonction des conditions matérielles mais aussi des terrains disponibles. Une attente interminable entre deux tours et des rencontres très courte durée sont à bannir ! Les temps mort doivent être limités, et chaque affrontement doit durer suffisamment longtemps pour que les meilleurs s’imposent.

5- Investissez sur des nouveaux équipements.

Ne vous déclarez pas grand tournoi si cela ne correspond pas à la réalité. Si vous souhaitez réaliser un beau tournoi avec de nombreuses équipes, équipez-vous correctement ! Ne passez pas pour des ploucs avec des coupelles qui font office de poteau de corner ou des cônes pour cage de football. Il existe désormais de nombreux articles pour les tournois, qui par la suite seront entièrement réutilisables pour vos catégories du club lors des entrainements. Les empreintes de marquage pour délimiter les zones, les buts spécial « école de football », des chasubles numérotés, des peintures de traçage en couleur. Il est temps de faire quelques achats pour que votre tournoi sorte du lot.

 

Equipez-vous en matériel pour vos tournois


6- Concours de jonglerie, tirs de précision…

En fonction de la catégorie, du nombre d’équipes et pour combler les temps morts entre chaque tour, il est indispensable de prévoir quelques animations : concours de jonglerie, tirs de précision avec une bâche à cible, concours de reprise avec un lanceur de ballon, tir au but, jeu de la potence, bowling foot… Sans oublier les parents et les éducateurs : stand sur les règles du jeu, la diététique, les programmes de préparation… l’originalité des attractions et leur bonne organisation ajoutera de la convivialité. Un bon moyen de fidéliser les participants en vue d’une prochaine édition.

7- Récompenses pour tous et pour les supporters.

Chez les plus grands, une belle coupe suffit à combler le vainqueur, chez les petits, il est bon d’attribuer un trophée par équipe et un souvenir pour chacun des participants, tout en faisant la différence sur le classement. Attention, aux récompenses comme « le meilleur gardien » ou « le meilleur buteur ». Elles ne sont pas conseillées à cause de leur subjectivité. Elle dénature l’essence même du football qui est un sport collectif. Pour les supporters, les tournois sont bien souvent pris en otage par les dérives du football, critique envers l’arbitrage, excès de combativité sur le terrain, abus d’alcool … Un des moyens pour limiter les incidents au bord de la touche est d’impliquer ceux qui s’y trouvent, en récompensant à la fin les parents et autres accompagnateurs qui auront affiché le meilleur comportement festif et fair-play.