Limiter les risques de rupture du ligament croisé antérieur du genou

La rupture du ligament croisé antérieur est un accident grave du footballeur. Elle survient à tout âge, chez des pratiquants de tous niveaux. Les conséquences en sont importantes. La plupart du temps, le sportif se voit contraint de subir une opération chirurgicale réparatrice qui éloigne des terrains pendant une longue période de 6 à 12 mois selon les cas et en l’absence de complications. S’engage alors un réel parcours du combattant pour retrouver son niveau sportif initial, avec toute l’incertitude de ce challenge comporte. C’est une période difficile, de doutes et de souffrances. Cet événement marque un véritable coup d’arrêt pour les jeunes joueurs en pleine progression, coupé dans ses élans, aussi bien que pour les joueurs confirmés, poussé vers une retraite sportive anticipée. De plus, il faut rappeler les facteurs athérogènes auxquels le genou est exposé à long terme.

Le mauvais geste de trop !

Il existe trois mécanismes de rupture du LCA.

L’hyper extension : Le genou dépasse ses capacités à se tendre, les ligaments bute et se rompt.
Exemple : la réception genoux tendus lors d’une tête, un tir raté au football où le joueur manque la balle et tape dans le vide. La puissance dégagée par le quadriceps n’est pas assez absorbée par le ballon et vient disloquer le genou.

Le VFE : Valgus, flexion ou rotation externe.
Exemple : Le pied reste bloqué au sol lors d’un contact venant de l’intérieur, changement de direction lors d’une course à pleine vitesse.

Le VFI : Valgus, flexion ou rotation interne.
Exemple : Le pied reste bloqué au sol lors d’un contact venant de l’extérieur, réception perturbée par un choc avec un adversaire ou un partenaire.

Certaines activités sont classées à risques :

  • Les sports de pivot et de pivot, contact (Judo, football, rugby, handball, tennis …).
  • Les sports de réception (Basket-ball, volley-ball, ski …).

Les facteurs de risques naturels

Une morphologie en récurvatum (souplesse en hyper-extension), un valgus (genoux en x) ou un varus du genou (genoux de cow-boys) sont considérés comme facteur de risques, tout comme l’hyper laxité, la pente tibiale trop importante ou l’échancrure intercondylaire étroite. Chez certains sujets, il existe une fragilité ligamentaire héréditaire : Il n’est pas rare de retrouver plusieurs cas de ruptures dans une même fratrie ou famille.

Les femmes constituent une population particulièrement exposée pour des raisons essentiellement constitutionnelles :

  • L’axe du membre inférieur
  • La laxité naturelle.
  • La faiblesse anatomique du LCA.
  • La force musculaire est proportionnellement plus faible que chez l’homme.

Les facteurs à risques extérieurs

Mauvaise qualité du terrain, surface de jeu adhérente, préparation physique insuffisante ou inadaptée, conditions climatiques extrêmes (froid, pluie, canicule), fatigue physique, douleurs musculaires persistantes dans les jours précédents… voici d’autant d’éléments à charge lorsque l’on tente de trouver un responsable.

Le début de saison est critique car la coupure estivale est souvent marqué par l’inactivité et la reprise, elle, par un excès de préparation physique censé combler le retard. La surcharge de travail et la fatigue qui en résulte se révèlent parfois délétères. La fin de l’hiver, durant laquelle les organismes sont mis à rude épreuve, correspond à une période de grosse fatigue généralisée.

Un peu de prévention, petit rappel

On ne peut sérieusement parler de prévention sans souligner l’importance du respect de quelques règles élémentaires qui constituent la base de l’hygiène de vie de tout sportif digne de ce nom. Alimentation saine et équilibrée, hydratation, repos, régularité… autant d’éléments qui travaillent en silence, de façon indirecte, en sous-marin et qui se révèlent décisifs en termes de performance mais surtout de prévention.

Choisissez un matériel d’entraînement adapté à votre activité et ne lésinez pas sur la qualité de certains éléments.

Source : La préparation physique moderne de Aurélien Broussal et Olivier Bolliet.
Disponible sur la boutique Click For Foot