2024-06-14

Le rôle des arbitres de foot !

Dans le monde passionnant et dynamique du football, les joueurs et les entraîneurs ne sont pas les seuls protagonistes essentiels à chaque match. Un rôle souvent sous-estimé, mais crucial, est celui des arbitres. Ces gardiens des règles du jeu veillent à ce que chaque rencontre se déroule dans un cadre équitable et respectueux, garantissant ainsi l’intégrité du match. Les arbitres de football, par leur présence discrète mais déterminante, influencent chaque aspect du jeu. Ils prennent des décisions en une fraction de seconde, arbitrant avec précision et impartialité pour maintenir l’ordre et le fair-play sur le terrain.

Les différents arbitres lors d’un match de football

L’Arbitre

Un arbitre de football est un officiel de match principal chargé de contrôler et de superviser le déroulement d’une rencontre de football. Agissant au nom de la fédération de football et/ou de l’organisateur de la compétition, l’arbitre est responsable de faire respecter les règles du jeu sur le terrain. Il prend les décisions finales et s’assure que le match se déroule de manière équitable et sécurisée. L’utilisation du sifflet de l’arbitre est essentielle pour signaler les infractions, marquer le début et la fin des périodes de jeu, ainsi que pour communiquer avec les joueurs et les autres officiels sur le terrain.

Arbitre assistant

Officiel de match équipé d’un drapeau de touche et placé sur une moitié de chaque ligne de touche afin d’aider l’arbitre, en particulier dans les situations de hors-jeu et les décisions concernant les coups de pied de but, corners et rentrées de touche.


Quatrième arbitre

Officiel de match qui a la responsabilité d’aider l’arbitre sur le terrain et en dehors, et qui est notamment chargé de surveiller la surface technique, de contrôler les procédures de remplacement, etc.

Arbitre assistant supplémentaire

Officiel de match placé sur chaque ligne de but afin d’aider l’arbitre, en particulier dans les situations à l’intérieur et autour de la surface de réparation, ainsi que les décisions relatives à la validation d’un but.

Arbitre assistant de réserve

Officiel de match qui remplacera un arbitre assistant (et, si le règlement de la compétition le permet, un quatrième arbitre et/ou un arbitre assistant supplémentaire) dans l’incapacité de poursuivre le match, et qui est chargé d’assister l’arbitre dans la gestion des incidents survenant sur ou en dehors du terrain, notamment de surveiller la surface technique, contrôler les remplacements, etc.

Arbitres vidéo

L’arbitre principal est assisté d’un arbitre assistant vidéo et son ou ses adjoint(s) en vertu des Lois du Jeu et du Protocole d’assistance vidéo à l’arbitrage.


Arbitre assistant vidéo

Arbitre ou ancien arbitre désigné pour assister l’arbitre principal en lui communiquant des informations émanant des images du match en cas d’erreur manifeste ou d’incident grave manqué dans le cadre des incidents/ décisions pouvant faire l’objet d’une analyse.

Adjoint de l’arbitre assistant vidéo

Arbitre ou ancien arbitre désigné pour assister l’arbitre assistant vidéo.

Le positionnement, mouvement et coopération de l’arbitre

Positionnement et mouvement en général

La meilleure position est celle d’où l’arbitre peut prendre la bonne décision. Toutes les recommandations concernant le positionnement doivent être adaptées en fonction des informations spécifiques sur les équipes, les joueurs et les événements du match.

Les placements recommandés dans les schémas sont de simples directives.  Les positions recommandées couvrent un espace à l’intérieur duquel l’arbitre est le plus à même d’être efficace. Cet espace peut être plus ou moins grand, ou avoir une forme différente suivant les circonstances du match.

Recommandations :

  • Le jeu devrait se dérouler entre l’arbitre et le premier arbitre assistant.
  •   Le premier arbitre assistant doit se tenir dans le champ de vision de l’arbitre, ce dernier devant, pour ses déplacements, utiliser un système de grande diagonale.
  •   Se tenir à l’écart du jeu permet plus facilement de conserver à la fois l’action et le premier arbitre assistant dans son champ de vision.
  •   L’arbitre doit être suffisamment proche de l’action pour suivre le jeu sans le perturber.
  •  « Ce qu’il faut voir » ne se produit pas toujours à proximité du ballon.

L’arbitre doit surveiller :

  • les confrontations agressives entre joueurs se trouvant loin du ballon.
  • les fautes possibles dans la zone vers laquelle se dirige le jeu.
  • les fautes commises après que le ballon a été joué.

Découvrez notre article : Décryptage du carton blanc dans le football !