2023-02-01

Entraînement au Kettlebell

Récemment, les professionnels de la préparation physique se sont intéressés à l’utilisation des exercices de kettlebell. Bien qu’apparemment nouvelle, l’utilisation des kettlebells remonte à des centaines d’années à l’époque où ils étaient une méthode d’entraînement populaire dans divers pays du bloc de l’Est. Le mot kettlebell vient du mot russe girya, qui fait référence à un boulet de canon en fonte doté d’une poignée. Dans la littérature occidentale, le terme kettlebell est utilisé pour désigner un accessoire lesté consistant en une boule avec une poignée.

Parallèlement à l’intérêt croissant pour l’entraînement au kettlebell, il y a eu une augmentation du nombre de recherches scientifiques sur l’efficacité de l’utilisation de ces instruments auprès des athlètes et de la population en général. La majorité des preuves scientifiques soutenant l’utilisation des kettlebells mettent en évidence leur utilité potentielle en tant qu’outil pour le développement physique général ou la condition physique. Dans ces études, l’exercice le plus couramment utilisé est le kettlebell swing, qui peut être effectué à une ou deux mains. Bien que les kettlebells swings semblent avoir un impact positif sur la forme cardiovasculaire, il est important de noter que cette activité n’offre pas le même niveau d’avantages cardiovasculaires que la course sur tapis roulant ou d’autres exercices aérobies traditionnels.

À ce jour, peu de recherches ont étudié l’efficacité de l’entraînement au kettlebell en tant qu’outil de développement de la force. Lorsqu’il est utilisé avec des populations entraînées en milieu clinique ou dans un contexte de loisirs, l’entraînement au kettlebell augmenterait les niveaux de force musculaire par rapport à l’absence d’entraînement. De plus, lorsqu’une batterie d’exercices de kettlebell est effectuée pendant six semaines d’entraînement, il semble y avoir une augmentation de la force musculaire et des performances de saut vertical chez des sportifs masculins occasionnels. Cependant, ces gains de force sont nettement inférieurs à ceux généralement observés avec les méthodes d’entraînement traditionnelles fondés sur l’haltérophilie. Sur la base des connaissances scientifiques actuelles, il semble que les kettlebells soient plus utiles comme exercice de préparation générale et que les méthodes d’entraînement plus traditionnelles telles que l’haltérophilie sont plus efficaces pour développer une force maximale et une capacité de performance de saut. Cependant, des recherches scientifiques supplémentaires sont nécessaires prendre le rôle que les kettlebells développement des footballeurs.

TYPES DE KETTLEBELLS

Lorsque vous travaillez avec des kettlebells, il est nécessaire de considérer le type de kettlebell. Il en existe deux types principaux : les kettlebells en fonte et les kettlebells de sport. Les kettlebells en fonte, ou fitness, varient en taille en fonction de leur poids. Les kettlebell de sport ou de compétition sont en acier et ont une forme et des dimensions universelles. Plus précisément, la taille du kettlebell ne change pas en fonction du poids et les différents poids sont indiqués par des couleurs différentes. Outre les différences structurelles, le kettlebell en fonte est moins cher et probablement plus répandu dans les salles de musculations que le kettlebell de compétition.

CRITÈRES DE CHOIX DES KETTLEBELLS

La première considération importante dans le choix d’un kettlebell est le type de charge fournie. Les deux types principaux de kettlebells sont les fixes et les réglables. Avec les kettlebells à charge fixe, comme ceux en fonte ou de compétition, la charge reste constante, ainsi, un ensemble de kettlebells, aux différents poids, est nécessaire pour fournir une variété d’entraînement. Les kettlebells réglables sont équipés soit de plaques, soit de sacs. En réalité, un kettlebell réglable à plaques est tout simplement une poignée attachée à des plaques de poids et n’est pas vraiment un kettlebell même s’il est classé comme tel. En revanche, un kettlebell à sac est une version creuse du kettlebell plus traditionnel. Historiquement, ces kettlebells étaient remplis de sable, d’eau, de plomb et même de mercure. Si ce type de kettlebell n’est que partiellement rempli, le contenu se déplace dans le sac, ce qui augmente le stress d’entraînement. Bien que populaire au début du XXe siècle, en particulier auprès des hommes forts du cirque tels que les célèbres Arthur Saxon et Eugen Sandow, ce type de kettlebell n’est plus répandu dans la préparation physique contemporaine.

La deuxième considération concerne la poignée, car c’est l’interface principale entre l’athlète et le kettlebell. Avec les kettlebells en fonte, le diamètre de la poignée change légèrement à mesure que le poids augmente. Par exemple, un kettlebell de 20 kg (45 livres) ou plus a une poignée comprise entre 33 (1,3 pouce) et 35 mm (1,4 pouce), un kettlebell plus petit peut avoir un diamètre de poignée plus petit. De plus, pour faciliter les types d’exercices qui utilisent des kettlebells, l’espacement entre la poignée et le haut du boulet est standardisé pour les bons kettlebells. Généralement, l’espace entre le bas de la poignée et le haut de la balle est de 55 mm (2,2 pouces) et la longueur de la poignée est de 186 mm (7,3 pouces). En ce qui concerne la surface de la poignée, certains kettlebells sont livrés avec des poignées lisses peintes ; d’autres ont des poignées en acier poli, qui n’ont pas de peinture et sont essentiellement du métal nu. La poignée en acier poli a tendance à permettre une meilleure préhension car elle retient mieux la magnésie et ne devient pas aussi glissante que les poignées peintes ou polies lorsque les athlètes transpirent dessus.

Source : L’encyclopédie de la Préparation Physique
Blog foot de Click