Foot et yoga, combinaison gagnante

Pratiquer un sport de façon intense et régulière fatigue le corps (douleurs musculaires et torsions articulaires) mais aussi l’esprit (stress lié à la compétition). Face à ces phénomènes contraignants, les sportifs commencent à se tourner vers une technique bien connue mais jusque là peu utilisée dans ce milieu : le yoga. Très peu dans les mœurs du sport et moins encore dans le football, le yoga est pourtant un outil qui pourrait être bénéfique à la performance, la récupération et au bien-être des joueurs.

Mais alors le yoga, c’est quoi exactement ?

Le yoga consiste en un enchaînement de poses ou mouvements que l’on effectue sur un tapis de yoga.

Le yoga est considéré comme une médecine douce ou alternative. S’il est pratiqué comme il se doit, il peut amener un réel bien-être tant au niveau du corps que de l’esprit.

Les bienfaits du yoga sont à la fois :

  • physiques : souplesse, développement de la musculature, renforcement de la colonne vertébrale, etc.
  • psychologiques : relaxation, concentration, amélioration de la qualité du sommeil et meilleure gestion au quotidien de son stress,
  • spirituels.


 

Alors pourquoi commencer le yoga ?

Parce que voir Christiano Ronaldo enchaîner les positions du lotus et de l’arbre sur Instagram ça pourrait être marrant …

Non plus sérieusement, inclure le yoga dans la préparation physique ou la sortie de blessure des Footballeurs ne présente que des avantages.

Car de nombreux sportifs de haut niveau l’ont déjà adopté : 

  • Les footballeurs David Beckham et Ryan Giggs, Zinédine Zidane, Carles Puyol,
  • Les basketteurs LeBron James, Tony Parker, Kareem Abdul-Jabbar,
  • Les tennismans Novak Djokovic,Yannick Noah, Andy Murray ,
  • et bien d’autres…

Car le yoga permet de s’assouplir et d’éviter les blessures :

Les athlètes de football pratiquent presque tous la musculation. Bien que la musculation soit un moyen efficace de devenir plus fort et plus puissant il n’en demeure pas moins que la pratique de celle-ci affecte négativement la longueur des muscles. En effet, les contractions répétées produites durant un entrainement laissent le muscle plus court et moins élastique. Or un muscle devenu court par la pratique de la musculation sans étirements deviendra à la longue moins fort et plus susceptibles aux blessures.

Avec le Yoga, les sportifs récupèrent plus vite de leurs blessures. La pratique régulière du Yoga assouplit le corps, développe les muscles « oubliés », c’est une pratique sportive qui engage chaque partie du corps. Les articulations sont plus souples et renforcées, moins propices aux blessures. Les muscles sont plus forts, diminuant le risque de déchirements musculaires. Les muscles sont allongés, le Yoga contrebalance beaucoup de sports qui raccourcissent la longueur des muscles du corps. Un athlète flexible a donc beaucoup moins de chance de se blesser lors d’un impact durant le jeu. Aussi, il risque moins de développer des blessures comme les tendinites durant l’entrainement.

Car il favorise l’oxygénation du corps et la récupération physique :

La pratique du Yoga ne s’effectue jamais sans sa complémentaire RESPIRATION. Les différents exercices de respiration, appelés pranayama, aident à améliorer l’acte respiratoire, en le rendant plus efficace et plus souple. Une bonne respiration est essentielle dans tout sport que ce soit en phase de concentration, pendant l’effort ou après pour la récupération.

Par ailleurs, grâce à l’inspiration, le corps s’oxygène. La transmission des globules rouges dans le sang est plus fluide, plus dense. Les muscles sont oxygénés et prêts à fonctionner sainement. Certaines postures de Yoga comme la chandelle (Sarvangasana) ou demi-chandelle- sont des postures qui stimulent la circulation du sang. Les postures d’inversion (tête en bas / pieds en l’air) sont des postures qui font circuler le sang jusqu’à la tête, vide les jambes de leur sang et diffuse un sang réoxygéné, sain et nouveau dans tout le corps. Un corps oxygéné est un corps qui récupère plus vite, et laisse les muscles prêts à fonctionner à nouveau.

Car il peut conduire à optimiser les performances des joueurs :

Car oui, le côté mental est également largement prit en considération.  En effet le Yoga est censé aider à accroître l’endurance et la propension à réaliser des efforts. Il libère de l’énergie positive garante d’un sommeil réparateur et d’une récupération totale entre les entraînements. Il permet en outre de réduire le stress et de laisser les joueurs dans de meilleurs dispositions vis à vis des compétitions.

Mais il peut aussi améliorer les performances en soulageant les douleurs physiques. Tout d’abord, il apaise les douleurs dorsales et aide à relâcher les différentes tensions présentes dans le corps en assouplissant les muscles. Le Yoga permet un allongement et une remise en place de la colonne vertébrale, point central de notre corps. La colonne retrouve progressivement sa courbure naturelle par le biais de postures précises et très présentes dans le Yoga. Une colonne vertébrale en bonne santé c’est un esprit et un corps sains. Il agit également sur la réduction des inflammations, des risques de troubles cardiaques, ou encore sur la diminution des douleurs chroniques.

 


 

Alors, ça vous tente ?

Si vous êtes intéressés retrouvez nos articles de gymnastique douce et de yoga sur notre site